Table of Contents Table of Contents
Previous Page  78 / 369 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 78 / 369 Next Page
Page Background

78

3

SYMBOLES

Eau chaude

Anti-bélier

Soupape de sûreté

Vidange

Thermomètre

Eau froide

Vanne d’arrêt

Pompe

Réducteur de pression

Eau Mitigée

Clapet de non retour

Vanne d’isolement

Sens d’écoulement

Purgeur d’eau

Mitigeur

Robinet de réglage

Manomètre

thermostatique

MITIGEURS THERMOSTATIQUES

CHAPITRE 3.1

INSTALLATIONS D’EAU CHAUDE SANITAIRE DANS LES COLLECTIVITÉS

Calcul réglementaire

Calcul du débit de

la pompe de bouclage =

Le débit se calcule en fonction des déperditions

calorifiques sur la surface de l’ensemble de la tuyauterie,

il dépend donc de l’épaisseur de l’isolation.

Pertes P :

P = L.k. (te - ta)

P en w, L en m,

K

: coef k (isolant)

(ce coefficient varie en fonction du diamètre et de la nature du tube),

te

: température de l’E.C.S.,

ta

: température ambiante. Par ex. : +10°C en sous-sol,

+20°C en étage.

Le débit se détermine habituellement en fonction d’un delta T (td - tr)

proche de 5°C.

tr

: température retour, ne sera jamais inférieure à 50°C.

td

: température départ.

P (kW)

1,163 (td - tr)

Q (m

3

/h) = _____________

Tableau 1

Développement des légionelles en fonction de la température

<20°C / 69°F

état léthargique

20-46°C / 68-115°F croissance (pas de multiplication à partir de 47°C)

50°C / 122°F

90 % des bactéries meurent dans les 2 heures

60°C / 140°F

90 % des bactéries meurent dans les 2 minutes

80°C / 178°F

90 % des bactéries meurent en moins d’1 minute

Tableau 2

Rapport entre la capacité d’une canalisation et sa longueur *

Matériau

Dimensions du tube

Longueur en mètre conduisant

à une capacité de 3 litres

Cuivre

15 x 1

22 m

18 x 1

15 m

22 x 1

9 m

Acier galvanisé

DN 15

15 m

DN 20

8 m

Plastique PEX/PER

15 x 2,5

39 m

18 x 2,5

23 m

Plastique PP

20 x 1,9

14 m

25 x 1,9

9 m

*Source : Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC) Belgique Nov. 2002.

La capacité d’une canalisation est sa section intérieure multipliée par sa longueur.

Volume inférieur

ou égal à 3 litres

entre le point

de mise en

distribution et le

point à risque

(douche)

le plus éloigné

A

B

C

D

E

F

F

F

G

E

G

+

+

G

A

B

C

D

E

F

G

- Maintenir l’eau à une température élevée dans les installations de distribution.

- Éviter la stagnation et assurer une bonne circulation de l’eau.

- Favoriser les bouclages.

- La température des bouclages ne doit pas descendre en dessous de 50°C.

- Mitiger l’eau au plus près du point de puisage.

- Les mitigeurs doivent intégrer des clapets anti-retour.

- Entretien des mitigeurs : démontage et détartrage de la chambre de

mélange, remplacement de la cartouche de réglage (1 fois/an).

- Les appareils de robinetterie doivent être détartrés et désinfectés (1 fois/an).

- Calorifuger séparément les circuits eau froide et eau chaude.

- Maintenir l’eau froide en dessous de 20°C.

VM

: vannes micrométriques pour stabilisation

de la température de boucle.

VM1 A

: Ouverture entre 70 et 90 %.

VM1 B

: Ouverture entre 30 et 10 %.

Remarque :

Si un point de reprise sur le ballon (

R

) existe,

y raccorder de préférence le retour de boucle (

A

).

Recyclage de la boucle :

minimum 6 fois le volume d’eau mitigée par heure.

Débit pompe :

Hauteur Manométrique Totale (HMT) mini 4 mètres

+ Pertes De Charges (PDC) de la boucle.

Schéma de principe d’un retour de

boucle d’eau mitigée «multi-niveaux»

L’approche « multi-niveaux » :

Une eau à la bonne température pour chaque usage

Les points clés de la réglementation :